Aller au contenu

cialis 40mg
viagra super force
Photo

*Bugatti Type 57SC Corsica Roadster '38CMC - réf. : M-106


  • Connectez-vous pour répondre.
56 réponses à ce sujet

#1
accro7

accro7

    The Low Flying Man

  • Membres donateurs
  • PipPip
  • 271 messages

Voilà donc cette nouvelle CMC.... Et cette petite dernière est tout simplement fabuleuse....

La première chose qui frappe dans cette miniature, c'est la qualité de la peinture.... Ce Dark Blue est splendide... Réhaussé d'un liseret argenté, et les protections d'ailes en alu, wouah.... En main, cette CMC next-gen est lourde, on ressent toute la qualité

Les lignes de l'auto, évidemment très 30's sont fidèles à l'original

L'intérieur full cuir est splendide... Bon, cela ne fait pas très "alligator", mais la couleur est bonne.... Tout y est, rien ne manque... Les sièges sont basculants
Les jantes en alu tourné sont comme d'habitude très réussies....

Le moteur est le même que celui de l'Atlantic.... Donc d'un excellent niveau, avec quelques détails encore ajoutés

Par rapport à l'autre Bugatti T57 de chez CMC (l'Atlantic), je peux dire que cette Corsica est un cran au-dessus niveau finition, elle fait encore plus détaillée.... 1.750 pièces montées à la main.... Bref, encore une belle réussite made in CMC

 

976530DSC00101.jpg

 

990343DSC001022.jpg

 

261662DSC00108.jpg

 

830733DSC001152.jpg

 

639599DSC001203.jpg

 

963152DSC001652.jpg

 

740441DSC001483.jpg


Modifié par 20_100, 11 May 2016 - 17:13 .
Indexage

  • marcopolo76 et TONIN aiment ceci

#2
altezza26

altezza26

    Satelliseur de slips

  • Membres donateurs
  • PipPipPipPipPip
  • 2002 messages

Oh purée... Elle est dispo ça y est? Ou?

Une merveille.



#3
Takumi Sensei

Takumi Sensei

    Craqueur précoce

  • Membres donateurs
  • PipPipPipPipPip
  • 1767 messages

Elle est déjà sortie? :blink:

Il me la faut absolument...mais...pas maintenant. :death2:



#4
treiize

treiize

    Craqueur de slips

  • Membres
  • PipPipPipPip
  • 783 messages

sublime :wub:



#5
yavan

yavan

    Satelliseur de slips

  • Membres donateurs
  • PipPipPipPipPip
  • 4705 messages
Ca y est je suis amoureux :wub:

#6
zanzibar

zanzibar

    Satelliseur de slips

  • Membres
  • PipPipPipPipPip
  • 1206 messages

Quelle merveille :wub:



#7
autominiatures

autominiatures

    Satelliseur de slips

  • Membres donateurs
  • PipPipPipPipPip
  • 1315 messages

Sompteuse cette beauté :wub:  et jolis clichés. <_<



#8
hornetjeje

hornetjeje

    Satelliseur de slips

  • Membres donateurs
  • PipPipPipPipPip
  • 1928 messages

je sens que la période Bugatti va continuer sur le forum



#9
Tcho'

Tcho'

    Satelliseur de slips

  • Membres donateurs
  • PipPipPipPipPip
  • 1246 messages

elegante, racée, harmonieuse, sensuelle, proportionnée, fine, somptueuse, élancée.... petit a petit je suis en train de la mettre au sommet des plus belles autos de ce monde, devant même des delahaye, talbot f.f, 8c...

cette ligne est tellement rationnelle et évidente, simple quel que soit l'angle de vue, le tout pour une stricte 2 places qui invite au voyage. Je suis  :wub: .... et frustré bien sur de ne pas me permettre de l’acquérir.


  • rotaryfan aime ceci

#10
HEMI-Roku

HEMI-Roku

    Direct moderation is necessary

  • Super Modérateurs
  • PipPipPipPipPip
  • 4441 messages

Violent. [color=#0000ff;]rasta[/color]' va nous faire deux infarctus l'un après l'autre. :1st:

 

Dommage qu'amiami ne fasse pas les CMC...  :spy:



#11
20_100

20_100

    Satelliseur de slips

  • Administrateurs
  • PipPipPipPipPip
  • 11369 messages

8è merveille du monde :o



#12
ghost789456

ghost789456

    Satelliseur de slips

  • Modérateurs 1/18
  • PipPipPipPipPip
  • 2640 messages
C'est bien jolie.

#13
cc928

cc928

    Porsche 928 what else ?

  • Membres donateurs
  • PipPipPipPipPip
  • 1398 messages

Très belles photos Accro !

Elle est somptueuse cette Bugatti.

 

Je crois me rappeler que tu n'étais pas sûr de vouloir la prendre.

Je pense qu'au final tu ne la regrettes pas ;)



#14
rastakurby

rastakurby

    Bugattiste en herbe

  • Membres
  • PipPipPipPipPip
  • 1667 messages
Je suis foutu!!!! :spy:

#15
911carrera

911carrera

    Transformeur de miniatures

  • Modérateur 1/43
  • PipPipPipPipPip
  • 3757 messages

Je suis foutu!!!! :spy:

 

Mais non mon p'tit, c'est juste psychologique :D

 

Magnifique cette Bugatti, les lignes sont splendides.


  • rastakurby aime ceci

#16
lolo

lolo

    Useur de slips

  • Membres
  • PipPip
  • 158 messages
Elle est dispo ou ????

#17
rastakurby

rastakurby

    Bugattiste en herbe

  • Membres
  • PipPipPipPipPip
  • 1667 messages

[color=#0000ff;]Bugatti Type 57, le mythe par Jean Bugatti[/color]

Fichier joint  T57 SC 0001.jpg   45.09 Ko   0 téléchargement(s)

 

 

Le type 57 fut présenté au Salon de Paris de 1933 et les livraisons à la clientèle commencèrent au début de 1934. Sans renier de ses origines et conservant dans son ensemble des caractéristiques propres à la marque, elle était à la fois plus civilisée que bien des modèles précédents et plus brillante que la type 49 qu'elle remplaçait. L'influence de Jean Bugatti fut d'ailleurs très grande dans la conception de la 57, que l'on peut considérer comme sa propre création plutôt que comme celle de son père, même si celui-ci tint à conserver sur le nouveau moteur une culasse non détachable et s'il refusa absolument la suspension avant à roue indépendante étudiée par Meo Costantini.

 

Un moteur de 2.8 litres avait été étudié mais on en retint finalement le mythique 8 cylindre en ligne de 3255cm3, les mêmes que celui du type 49.

 

Jean Bugatti, d'abord, avait été chargé de présenter le nouveau modèle aux concessionnaires et acheteurs potentiels, mais il y mit tant d'ardeur, tant de fougue, que l'on dut bientôt le remplacer par René Dreyfus qui, fixé pour un temps à Molsheim était aussi chargé (entre 2 Grands Prix) de convoyer les châssis entre l'usine Bugatti et les Etablissements Gangloff à Colmar.

 

Au cours de ces 5 années de carrière, le type 57 reçut quelques modifications qui l’améliorèrent sans rien changer à l’essentiel. La première d’entre elle fut le retour à l’essieu d’une seule pièce. En suite, fin 1936, après la production d’environ 300 voitures, le moteur fut fixé au cadre par l’intermédiaire de quatre blocs de caoutchouc, cela coïncida avec un renforcement du châssis. Sur cette deuxième série le collecteur d’échappement fut modifié (sortie à l’arrière et non à l’avant), le carburateur simple fut changé pour un Weber double corps, le carter moteur fut redessiné dans l’optique d’installer un compresseur et, détail d’équipement, un tableau de bord à deux grands cadrans remplaça l’ancien à 6 petits cadrans groupés dans un oval. Un changement d’amortisseur eu également lieu.

 

[color=#0000cd;]Plan d'origine de la T57[/color]

 

Fichier joint  T57 SC Corsica0022.jpg   52.86 Ko   1 téléchargement(s)

 

En 1938, Jean obtint l’autorisation de la part d’Ettore de passer sur des freins hydrauliques.

Mais la modification majeure fut le montage, en option, d’un compresseur sur les modèles 1937 . La puissance du moteur passa ainsi, sur ces 57C, de 130 (135cv sur les modèles à suspension amortie) à 160cv, faisant passer la vitesse de pointe de 145/150 à 165/170km/h, tout en gagnant en souplesse et en accélération.

La plupart des 57 et 57C furent carrossées à l’usine de Molsheim, ou chez Gangloff, sur des dessins de Jean Bugatti. Les modèles figurant au catalogue étaient les suivants :

Ces carrosseries étaient sujettes à évolutions en fonction du carrossier choisis par le client : Gangloff, Van Vooren, Franay, Saoutchik, Labourdette, Figoni et Falaschi, Letourneur et Marchand, Guilloré, Graber (Suisse), James Young (Angleterre).

 

 

[color=#0000ff;]Évolution majeure: la type 57 S[/color]

 

 

Une version sportive de la 57 vue le jour en août 1936 : la 57S. Principales évolutions : châssis raccouci (2.98m contre 3.30m), surbaissé, essieu avant en 2 parties, moteur poussé, graissage à carter sec, allumage par magnéto, mais point de freins hydrauliques. Les premiers modèles conservaient le radiateur plat de la 57, mais la grande majorité des 57S fut livrée avec une calandre en coupe-vent, d’abord avec une grille à barre chromée verticale, puis en faux nid d’abeille qui cachaient un radiateur plat et des volets mobiles. La puissance du moteur était de 175 chevaux à 5200 tr/min, mais ce modèle fut bientôt livrable en version SC à compresseur, franchissant la barre des 200cv et 200km/h en pointe. Seuls 30 « vraies » SC furent produites.

Les 57S et SC furent proposées, le plus souvent, sous la forme de faux cabriolet Atalante, mais Jean Bugatti dessina un extraordinaire roadster à roues avant carénées (Salon de Paris 1936) et une berlinette, la plus connue de toutes les 57 : l’Atlantic (nom de code Aérolithe).

 

[color=#0000ff;]Plan original de la T57 Atlantic[/color]

 

Fichier joint  T57 SC Corsica0020.jpg   42.79 Ko   0 téléchargement(s)

 

 

[color=#0000ff;]Bugatti Type 57 S roadster par Jean Bugatti[/color]

 

Fichier joint  T57 SC Corsica0005.jpg   112.94 Ko   0 téléchargement(s)

Fichier joint  T57 SC Corsica0008.jpg   82.93 Ko   0 téléchargement(s)

 

Quelques 57S et SC furent carrossées par Gangloff, Van Vooren, Van den Plas et Corsica (tourer et roaster).

La production totale de la 57 fut d’environ 750 exemplaires :

  • 580 57 (quelques unes furent modifiées en 57C ultérieurement)
  • Une centaine de 57C
  • 40 57S
  • Une trentaine de 57SC

 

Juste pour le plaisir, une grille tarifaire de 1934 :

  • Berline galibier : 76000 Fr
  • Cabriolet Stelvio : 80000 Fr
  • Châssis nu 57: 62000 Fr
  • Ventoux : 82000 Fr
  • Atalante : 90000 Fr
  • Châssis nu 57S : 80000 Fr (100000 Fr en 1938)
  • Roadster 57S : 103000 Fr
  • Atalante 57S : 109000 Fr (140000 Fr en 1938)
  • Atlantic 57S : 117000 Fr (150000 Fr en 1938)

 

 

[color=#0000ff;]Bugatti 57 SC roadster Corsica, une restauration à l’américaine[/color]

 

 

Le Colonel britanique Gilles était un homme chanceux ! En effet, ce dernier eu le privilège de posséder un châssis original de 57 SC (numéro 57593), conçu par Jean Bugatti et Eric Gilles, son frère.

Ce châssis fut envoyé à Londres dans les ateliers de Corsica qui se chargea du design extérieur. Elle fut utilisée quotidiennement sous l’immatriculation GU7.

 

La partie la plus incroyable de cette voiture est donc son design, unique à ce modèle. La carrosserie en forme de cigare intègre les ailes et les prolonges sur toute la longueur de la voiture jusqu’à les faire se rencontrer à niveau de la malle arrière. Une pointe de gris sur cette carrosserie d’un bleu profond, étire la ligne, renforce la forme du radiateur eu coupe-vent.

 

Le coffre loge la roue de secours ainsi que des outils, ne laissant que peu de place pour d’éventuels bagages. Fin des années 40, la malle fut modifiée, mais cela enlaidissait la voiture. Fort heureusement la roue de secours retrouva sa place dans le coffre au moment de la restauration, ce qui permit à la 57 de retrouver toute sa fluidité.

 

Niveau intérieur, cette 57SC se caractérise par une restauration 100% américain: sellerie cuir en alligator de différente taille. Un toit rigide fut conçu également de manière à pouvoir utiliser la voiture par temps de pluie, mais ce «toit » ressemblait davantage à une serre qu’à un véritable toit, et alourdissait le dessin de la voiture. C’est pour cela que sur la totalité des photos de ce modèle post restauration, ce toit n’est pas présent.

Actuellement, John Mozart possède cette 57SC roadster, auto qu’il conduisit régulièrement avant de la faire subir une restauration. N’étant pas un grand fan des feux arrières, il décida néanmoins de les conserver et de garder la 57SC dans sa configuration d’origine.

 

Cette 57SC fut présentée en 2000 au concours d’élégance de Pebble Beach ou elle remporta le Best of Show.

 

[color=#0000ff;]Quelques photos d'époque du modèle original[/color]

 

Fichier joint  T57 SC Corsica0009.jpg   79.3 Ko   2 téléchargement(s)

Fichier joint  T57 SC Corsica0010.jpg   77.82 Ko   0 téléchargement(s)

Fichier joint  T57 SC Corsica0016.jpg   115.77 Ko   0 téléchargement(s)

Fichier joint  T57 SC Corsica0017.jpg   96.11 Ko   0 téléchargement(s)

Fichier joint  T57 SC Corsica0001.jpg   75.41 Ko   1 téléchargement(s)

Fichier joint  T57 SC Corsica0002.jpg   62.27 Ko   0 téléchargement(s)

 

[color=#0000ff;]Photos post restauration[/color]

 

Fichier joint  T57 SC Corsica0011.jpg   88.53 Ko   0 téléchargement(s)

Fichier joint  T57 SC Corsica0012.jpg   95.87 Ko   0 téléchargement(s)

Fichier joint  T57 SC Corsica0015.jpg   133.34 Ko   1 téléchargement(s)

Fichier joint  T57 SC Corsica0019.jpg   103.97 Ko   1 téléchargement(s)

 


Modifié par rastakurby, 02 February 2014 - 15:10 .

  • HEMI-Roku, Tcho' et TONIN aiment ceci

#18
Tcho'

Tcho'

    Satelliseur de slips

  • Membres donateurs
  • PipPipPipPipPip
  • 1246 messages

Quelle voiture de rêve!

merci pour le topo rasta, j'avais pas capté que Corsica était le nom du carrossier le toit amovible avait un dessin sympa mais manquait de finition, je suis curieux de la voir en plan large avec ce hardtop.

 

A priori l’intérieur alligator est une excentricité de la dernière restauration, ce n'est pas d'origine, mais j'adore!

 

je suis curieux de connaître d'autres dessins (bugatti ou autre) de ce carrossier.



#19
Addictatout

Addictatout

    N'a plus de slip

  • Membres donateurs
  • PipPipPipPipPip
  • 5279 messages

Pour voir de belles Bugatti il faut aller au Musée Schlumpf à Mulhouse, alors là y'a de quoi s'éclater la rétine



#20
rastakurby

rastakurby

    Bugattiste en herbe

  • Membres
  • PipPipPipPipPip
  • 1667 messages

Quelle voiture de rêve!

merci pour le topo rasta, j'avais pas capté que Corsica était le nom du carrossier le toit amovible avait un dessin sympa mais manquait de finition, je suis curieux de la voir en plan large avec ce hardtop.

 

A priori l’intérieur alligator est une excentricité de la dernière restauration, ce n'est pas d'origine, mais j'adore!

 

je suis curieux de connaître d'autres dessins (bugatti ou autre) de ce carrossier.

 

Mais de rien :jap:

 

Le toit amovible était..... original dirons nous! Aucun plan large par contre malheureusement.

 

L'intérieur alligator, une aberration à mes yeux! Si on était resté que sur les sièges encore, admettons, mais la ça court jusque sur le tableau de bord......... :colere:  Bon ok j'suis un peu un taliban du tout d'origine, un peu comme notre PMC national :spy: