Aller au contenu

cialis 40mg
viagra super force
Photo

*Bugatti T57G, 24h du Mans 1937, #2, Wimille/Besnoit, 1er.Ixo - ref. : Série Presse Altaya Les 24 Heures du Mans n°19


  • Connectez-vous pour répondre.
9 réponses à ce sujet

#1
rastakurby

rastakurby

    Bugattiste en herbe

  • Membres
  • PipPipPipPipPip
  • 1664 messages

Et voici la première Bugatti qui a conquis les 24h du Mans en 1937, avec à son volant JP WIMILLE et R BESNOIT.
Un peu d'histoire: 1937 Objectif LeMans pour l'écurie Bugatti

Jean Pierre Wimille sur Bugatti T59/57 remporte le GP de Pau le 21 février 1937 et le GP de la loterie Algérienne à Bône le 23 Mai mais le grand rendez-vous est fixé au Mans en catégorie sport avec pour objectif la victoire aux 24 heures.
Mars 1937, Les résultats obtenus par les T57G sont encourageants et la décision de préparer deux voitures pour les 24 heures du Mans est prise. Le délai est hélas relativement court et Jean Bugatti aimerait faire appel aux heures supplémentaires mais celles-ci sont interdites par les accords syndicaux depuis les troubles de 1936. Jean gagne Paris au volant de sa 57S pour obtenir une dérogation auprès de la CGT. En raison du caractère exceptionnel et de la notoriété de l'évènement, le Secrétaire Général Léon Jouhaux donne son accord pour que l'atelier compétition assume cette surcharge de travail.

Mardi 15 Juin 1937, Pierre Veyron rejoint son équipe. Au volant de la Bugatti n°1 il s'élance à 8h00 de Strasbourg pour arriver au Mans peu avant 16h00. Il a parcouru plus de 700 km en moins de 8 heures.

Jeudi 17 juin 1937, en début d'après midi, les Bugatti officielles passent sans problèmes les vérifications techniques. Marcel Horvilleur qui avait engagé une Bugatti privée ne se présente pas aux opérations de pesage. La Bentley engagée par Forrest Tycette et les Talbot officielles déclarent également forfait. 50 voitures seront donc au départ sur les 58 prévues. Les cylindrées s'échelonnent entre 568cm3 pour les petites Simca jusqu'à 4.470 cm3 pour la Lagonda. Un seul concurrent, Alfa Roméo, n'a pas fait vérifier sa cylindrée.

Vendredi 18 juin 1937. Les essais nocturnes s'effectuent entre 1 heure et 6 heures du matin. Les Delahaye tournent régulièrement à plus de 145 km/h de moyenne. Bugatti, Talbot et Alfa Romeo se réservent pour la deuxième séance d'essais.

Samedi 19 juin 1937. Après quelques tours effectués à allure réduite pour reconnaitre le circuit, Jean Pierre Wimille sur la Bugatti T57G n°2 s'arrête brièvement à son stand avant d'affoler les chronomètres, 5'26 pour son 1er tour départ arrêté puis 5'19'80'' dans sa 2ème boucle, soit plus de 152 km/h de moyenne. Le record du tour détenu depuis 1933 par Tazio Nuvolari en 5'31'80'' pour couvrir les 13km492 est pulvérisé de plus de 10 secondes. La Bugatti qui approche les 220 km/h en vitesse de pointe s'annonce comme la grandissime favorite.
Chez les bleus, rien n'est laissé au hasard. Sur la piste comme dans les stands, le perfectionnisme Bugatti est omniprésent. Les mécaniciens ont mis au point une stratégie de ravitaillement. La voiture est ravitaillée en essence, eau et huile; les quatre roues sont changées; les pilotent se relayent; on remet en route, tout cela en 1 minute et 42 secondes !!

La Bugatti Type 57G n°2

La base est un châssis surbaissé de 57S, de 2m98 d'empattement avec passage de l'essieu arrière à travers le châssis. Le moteur est un 3266cm3 à double arbres à cames à carter sec et allumage par magnéto central. Les moteurs sans compresseur sont alimentés par des carburateurs spéciaux préparés par l'ingénieur Viel. La mécanique est préparée aux standards du type 59, ce dernier prêtant également ses magnifiques roues. Il s'agit de la voiture qui a gagné le Grand Prix de l'ACF et le Grand Prix de la Marne en 1936. A son volant, l'illustre Robert Benoist qui fut champion du monde en 1927 est associé au jeune Jean Pierre Wimille. A 22 ans, ce fils de journaliste s'était vu offrir une Bugatti 37A par sa petite amie, Marguerite Mareuse de neuf ans son ainée. Cette riche héritière qui fût la première femme à participer aux 24 heures du Mans lui fait découvrir la compétition automobile. Wimille débute la compétition en 1930 sur des T51 et T54 et remporte le Grand Prix de Lorraine 1932(Alfa). Wimille figure sur la liste des engagés des 24 heures du Mans 1933 aux côtés de son amie Marguerite Mareuse sur une Bugatti, mais l'équipage n'a pas prit part à l'épreuve. Jean Pierre Wimille a rejoint l'écurie officielle Bugatti en 1934, il est considéré comme un des meilleurs, sinon le meilleur pilote français du moment.

Cette édition des 24h du Mans est marquée par l'abandon de la T57G n°1 pilotée par R LABRIC et P VEYRON sur crevaison du réservoir d'essence, ainsi que l'abandon de la T27S pilotée par Raymond de Saugé d'Etrez et Genaro Leoz (boite de vitesse cassée) et de la T44 n°20 pilotée par René Kippeurt dit 'Rekip' et René Poulain suite à un accident. Seul subsiste donc cette 57G n°2 qui fini par l'emportée largement sur ses principales rivales les Alfa Roméo, Lagonda, Delahaye et Talbot, avec au compteur 3288 km parcourus pour une vitesse moyenne de 137km/h!

La miniature: Finition plus que correcte pour cette Ixo, qui a bien trouvée sa place au milieu d'une T35, T59 et T57C dans ma vitrine!

Quelques photos d'époques de la n°2 gagnante au fil de la course :

 

Fichier joint  post-1791-1293053705.jpg   56.89 Ko   0 téléchargement(s)

 

Fichier joint  post-1791-1293053712.jpg   52.57 Ko   0 téléchargement(s)

 

Fichier joint  post-1791-1293053719.jpg   47.52 Ko   0 téléchargement(s)

 

Fichier joint  post-1791-1293053726.jpg   55.03 Ko   0 téléchargement(s)

Place à la miniature :

 

Fichier joint  post-1791-1293053930.jpg   99.54 Ko   0 téléchargement(s)

 

Fichier joint  post-1791-1293053940.jpg   101.43 Ko   0 téléchargement(s)

 

Fichier joint  post-1791-1293053950.jpg   101.8 Ko   0 téléchargement(s)

 

Fichier joint  post-1791-1293053962.jpg   101.7 Ko   0 téléchargement(s)

 

Fichier joint  post-1791-1293053970.jpg   103.12 Ko   0 téléchargement(s)

 

Fichier joint  post-1791-1293053993.jpg   103.4 Ko   0 téléchargement(s)

 

Fichier joint  post-1791-1293054004.jpg   102.16 Ko   0 téléchargement(s)

 

Fichier joint  post-1791-1293054067.jpg   101.81 Ko   0 téléchargement(s)

 

Fichier joint  post-1791-1293054099.jpg   103.96 Ko   0 téléchargement(s)

 

Fichier joint  post-1791-1293054113.jpg   99.96 Ko   0 téléchargement(s)


Modifié par Axis, 17 September 2016 - 15:37 .
Mise à jour photos


#2
sylvio

sylvio

    pas de bling bling,juste du vrai du beau

  • Membres
  • PipPip
  • 298 messages
Il y avait une tank au musée de Mougin,très impressionnante en vrai et je l'ai revu a une concentration très sonore aussi :blink: Ça commence a te faire une belle série :tiptop:

#3
rastakurby

rastakurby

    Bugattiste en herbe

  • Membres
  • PipPipPipPipPip
  • 1664 messages
Les Tanks sont très impressionnants à voir en vrai! Pour le coté sonore, je confirme aussi, bien que les T35 se défendent pas mal de ce coté la aussi! Merci ;) Concernant les modèles de course, j'ai ce 57G, le 57C du Mans 1939, une T35 et une T59. Mais il m'en manque encore quelques unes: Brescia, T35 de différents équipage (hongrois....), T59 à roue jumelée à l'arrière. Saint Hub' les a toutes les Bugatti de course si ma mémoire est bonne, ou presque (il lui manque peut etre des T32 tank, je pense surtout à celui de la Comtesse Elisabeth Junek, bien spécifique avec sa couleur jaune poussin!).

#4
911carrera

911carrera

    Transformeur de miniatures

  • Modérateur 1/43
  • PipPipPipPipPip
  • 3720 messages
C'est une Ixo ou une série presse ? (Monstres sacrés de l'endurance) ? Faudrait que je fasse des photos de la mienne (Ixo) :)

#5
sylvio

sylvio

    pas de bling bling,juste du vrai du beau

  • Membres
  • PipPip
  • 298 messages
Pour la tank jaune prend la Brumm,vraiment bien faite pour le prix ;)

#6
rastakurby

rastakurby

    Bugattiste en herbe

  • Membres
  • PipPipPipPipPip
  • 1664 messages
@ 911carrera: il s'agit d'une version presse. Pour le prix elle est vraiment pas mal du tout! ;) @ Sylvio: La Brumm me tente pas mal, c'est vrai. Après je sais qu'il existe des kits pour ces Tank, mais ayant 2 mains gauches, je suis pas trop chaud pour me lancer la dedans. Tu as pu déjà monter des kits de bugatti toi il me semble non? Des marques à privilégier, ou d'autres à zapper? ;) Pour l'instant j'attend 3 Bugatti Royale (2 berlines et le coupé Weinberger au 1:24). Un autre projet en tete, si j'arrive à bien le négocier, cela sera THE pièce rare et inestimable de ma collection, j'en dis pas plus pour le moment :spy:

#7
sylvio

sylvio

    pas de bling bling,juste du vrai du beau

  • Membres
  • PipPip
  • 298 messages
Pour un kit de la tank la JPS,c'est du prépeint,ca evite l'étape peinture. Pour être franc la Brumm est vraiment bien faite,tout les rivet sont figuret la gravure est belle et la peinture juste comme il faut,juste des petites touche de noir a faire. VROUMM est pas mal sur les Bugatti.

#8
rastakurby

rastakurby

    Bugattiste en herbe

  • Membres
  • PipPipPipPipPip
  • 1664 messages
Bon, je sens que la Brumm entrera un de ces 4 dans ma vitrine! Me faut les versions bleu (GP de France) et la jaune de la comtesse. J'ai vu pas mal de kit VROUMM aussi sur ebay et consort, a voir à la longue (enfin, dès que j'aurais passé mon BTS en fin d'année^^). Tu as quoi toi comme bugatti d'ailleurs? Apparemment ce sujet vous convient! Je suis bien content pour ça, j'essaye de faire au mieux mes topics de modèles au 1:43ème. Si vous voulez en savoir plus, n'hésitez pas à me demander, je vous renseignerais avec plaisir (on est pas beaucoup sur FMA de fan de Bugatti) ;)

#9
sylvio

sylvio

    pas de bling bling,juste du vrai du beau

  • Membres
  • PipPip
  • 298 messages
Pas grand chose,c'est pas mon theme,en kit a faire Niniette,EB110 rinspeed,le LSR,Chiron et en monté Chiron et Veyron AA,le de Monge Spark,la Pegaso LS et une LS entre 2 je crois que c'est tout.

#10
rastakurby

rastakurby

    Bugattiste en herbe

  • Membres
  • PipPipPipPipPip
  • 1664 messages
Bon, la j'suis blasé! Sylvio t'as tous les modèles que je veux! La rinspeed je la trouve vraiment sympa, c'est la seule qui me manque d'ailleurs avec la Edonis sur base de EB110. Les Veyron et Chiron Aa sont aussi dans le colimateur pour moi, mais trop cher pour le moment malheureusement.... Le De Monge me tente aussi pas mal, mais meme problème: le prix. Ta Pegaso est vraiment sympa malgrés les quelques défauts. Une pièce rare que tu vas conserver bien au chaud je suppose? J'avoue que, à la base, je n'avais pas vraiment de thème précis non plus. Mais après avoir vu toutes ces Bugatti alignées les une a coté des autres à la Cité de l'Automobile de Mulhouse (voir 4 T57 Atalante bien alignés, ça fait déjà un choc, puis quand tu tombes sur des tank, des T35 et pour le bouquet final, 2 Royale, raaaaaaaaaaaaaa que c'est beau!!!!!), je suis tombé sous le charme de cette marque au palmarès encore inégalé en course!