Aller au contenu

cialis 40mg
viagra super force
Photo

Dodge Daytona #88 Test Car '69ERTL - réf. : 29455P (World Record Setter)


  • Connectez-vous pour répondre.
5 réponses à ce sujet

#1
HEMI-Roku

HEMI-Roku

    Direct moderation is necessary

  • Super Modérateurs
  • PipPipPipPipPip
  • 4539 messages
Premier modèle de la nouvelle ère NASCAR chez DODGE, la Charger 500 fut prometteuse, mais s’avéra insuffisamment performante face à CHEVROLET et FORD, la faute à sa carrosserie inadaptée à une utilisation en course de vitesse.
C’est ainsi qu’en 1969, le Chrysler Special Vehicle Group de DODGE, mené par Larry Rathberg, travailla d’arrache-pied pour mettre au point ce qui allait devenir la Daytona ’69 ½. Cette nouvelle mouture eut pour but de remplacer première évolution de compétition tirée de la Charger R/T, et, plus important pour DODGE, reprendre le trophée NASCAR et asseoir sa suprématie dans le domaine de l’aérodynamique.

A l’avant, la Daytona se vit greffer un nez de 18 pouces en fibre de verre, qui diminua la traînée et accrut la stabilité du train avant, principaux défauts de la Charger 500.
Les écopes placées sur les ailes avant firent l’objet de beaucoup de controverse à l’époque. Certains supposaient qu’elles diminuaient la pression des pneus, d’autres qu’elles assuraient le refroidissement des freins. En vérité, les tests en soufflerie menèrent les ingénieurs à pousser la voiture légèrement vers l’avant, ce qui fut possible en posant le train avant sur les suspensions. Mais sur la piste, les pneus frottaient contre le haut des ailes. John Pointer, Ingénieur Testeur chez CHRYSLER, expliqua la chose purement et simplement :
« Nous n’avions pas assez de fonds pour fabriquer des nouvelles ailes pour la voiture, alors nous avons percé un trou sur la surface, placé des écopes, et puis voilà. En fait, nous avons pris soin de s’assurer que ces modifications n’influent pas sur l’aérodynamique, qui était le souci n°1 de la Daytona. »

A l’arrière, la Daytona reprit la grille de feux arrière modifiée de la Charger 500 ainsi que sa lunette arrière aplanie. Mais en plus, elle arbora un gigantesque aileron de 61cm de haut !

La Daytona fut commercialisée au tarif de 3 993$. Elle était initialement prévue comme étant un modèle de 1970, mais à la mi-mars 1969, la nouvelle annonça son inauguration à Talladega (ALABAMA)… le 14 septembre. La production ne débuta que le 10 juin, et les 500 exemplaires exigés par le règlement devaient à tout prix être livrés avant le mois de septembre pour être homologués comme modèles de 1969. D’un coup, les nuits de l’équipe DODGE allaient se révéler être très courtes… Ce seront finalement 503 Daytona qui seront construites, toutes assemblées par la société Creative Industries, qui transformera les Charger R/T reçues à son entrepôt à raison de 7 voitures par jour.
La Daytona fut vendue avec au choix le 440 MAGNUM (375 CV) ou le 426 HEMI (425 CV). 433 seront équipées du 440, et le reste en HEMI, dont 22 à transmission manuelle et 48 automatiques. Un exemplaire spécial de couleur jaune fut répertorié avec 5 000 miles d’origine et équipé d’un 440 SIXPACK (390 CV), mais DODGE ne proposa pas ce moteur à la vente.


La Daytona, ainsi chargée d’appendices aérodynamiques, pesa logiquement plus lourd que la Charger originelle et avec 1680 kg à vide, elle n’était pas ce qu’on pouvait appeler un poids plume. Les performances s’en ressentirent grandement.
Mais là n’était pas son vrai challenge. Sur les circuits de la NASCAR, le 0-100 km/h et le 400m ne prouvent rien. Et sur ovale, la Daytona allait bientôt montrer à la concurrence QUI fait la loi…

Deux voitures de test furent mises sur pied. La seconde était vouée à la grande vitesse, pilotée par Charlie Glotzbach et Buddy Baker.

Le 10 Septembre 1969, Glotzbach se qualifia avec la même voiture en prenant la pôle position à la Talladega 500, avec une pointe à 199.466 MPH (320.940 km/h). Les détracteurs de la Daytona sur la route commencaient là à prendre conscience de la véritable force de l’oiseau supersonique MOPAR.
Le numéro 88 fut pour la première fois utilisé sur cette voiture à l’époque – il fut fourni par un assembleur, Ray Nichels, car il était nécessaire pour la voiture d’avoir un numéro avant d’être qualifiée. La voiture se retira prématurément, principalement à cause d’inquiétudes du pilote à propos de l’état des pneumatiques, et ne participa pas à la course.

Ceci dit, la Chrysler Engineering Daytona #88 marquera à jamais l’histoire de la compétition Stock Car le 24 Mars 1970, lorsque, à l’Alabama International Motor Speedway, Buddy Baker établira un nouveau record sur piste fermée avec une vitesse de 200.447 MPH (322.519 km/h), faisant de la Daytona la première voiture à officiellement franchir la barre des 200 MPH. Ce fut sans conteste le plus grand moment de la courte, mais légendaire histoire des « Winged Warriors » du groupe CHRYSLER.

Et les exploits de la Daytona ne s’arrêtèrent pas là. Bobby Isaac pilota une voiture sponsorisée par K&K Insurance, et établit un nouveau record de 201.104 MPH (323.576 km/h). Lors de la course de Daytona la même année, les DODGE prirent les quatre premières places, ni plus, ni moins. Enfin, à Bonneville Salt Flats (UTAH), Isaac claqua un record universel de 217 MPH (349.153 km/h) !!!! Et dire qu’il n’y a pas si longtemps, vous pouviez acheter ce monstre de performance chez votre gentil revendeur au coin de la rue…

Cette année vit clairement le sommet de la course à la vitesse. Malheureusement, 1969 sera la seule année de vente de la Daytona, mais PLYMOUTH reprit brillamment le flambeau en 1970 avec la Superbird.



Image IPB

Image IPB

Image IPB

Image IPB

Image IPB

Image IPB

Image IPB

Image IPB

Image IPB

Image IPB

Image IPB

Image IPB

Image IPB

Image IPB

Image IPB

Image IPB

Image IPB

Image IPB

Image IPB

Image IPB

Image IPB

Image IPB

Image IPB

Image IPB

Modifié par HEMI-Roku, 07 August 2011 - 01:42 .

  • Lambocars666 aime ceci

#2
MM's

MM's

    en transition!

  • Membres donateurs
  • PipPipPipPipPip
  • 1768 messages
la voiture manque cruellement de finition (compte tour, amélioration moteur, réservoir et untérieur, ceinture en tissu) mais quelle ligne! quelle tuerie, quelle bestialitée!!! superbe photos comme dhab!

#3
florian_51

florian_51

    Tu peux pas test

  • Membres donateurs
  • PipPipPipPip
  • 532 messages
Pour en avoir une (verte), c'est vraie que niveau finition c'est pas le top, mais ça reste un monstre :love: Et dans cette couleur elle me rappel king dans cars

#4
HEMI-Roku

HEMI-Roku

    Direct moderation is necessary

  • Super Modérateurs
  • PipPipPipPipPip
  • 4539 messages
Merci pour vos commentaires les amis. C'est vrai que c'est dommage qu'elles ne soient pas rééditées en meilleure qualité, ces "Winged Warriors". Bon, il ne me reste plus qu'à partir en quête pour trouver les autres maintenant... :o

Modifié par HEMI-Roku, 05 April 2010 - 19:44 .


#5
bricou

bricou

    juste un.... V8 qui fait glouglouglou.....imported from Detroit

  • Membres donateurs
  • PipPipPipPipPip
  • 1178 messages
belles photos mon ami ! comme d'hab ! maitre Jedi la force est toujours en toi ! bravo ! meme si ce modele (type ) ne rentre pas dans ma collection on ne peut pas reste de marbre devant un tel modele ! ;)

#6
muscle-cars4ever

muscle-cars4ever

    Push the pedal on the metal !

  • Modérateurs 1/18
  • PipPipPipPipPip
  • 3737 messages
c'est vrai que pour moi aussi elle n'entre pas dans mes thèmes, mais je la verrais bien sur un trailer GMP au cul d'un Chevy C-10 Highway 61.... :innocent: